* WE 4-5 août – BBQ végane à la Dérivée *

Les Suisses sont hyper-friands de BBQ : sur la terrasse, au bordu’ ou dans le jardin. Mais si tu regardes bien, la grande majorité se ramène avec une viande sous vide marinée aux conservateurs et de la bière commerciale insipide. OK je forcis le trait mais avoue qu’il n’y a pas beaucoup d’originalité…
Reggie’ Monday te propose le temps d’un week-end un BBQ vegan (hé ouais!) dans le cadre idyllique de la Dérivée !

Lire la suite

L’histoire des lundis sans viande

12474080_10153911854804630_7537206906662526717_o

Commençons par mentionner que si le président Wilson avait décrété les mardis sans viande pendant la Première Guerre Mondiale, et que le mouvement avait été réitéré pendant la Deuxième Guerre, c’était essentiellement pour rationner les provisions et supporter l’effort de guerre.

En 2003, l’initiative des Meatless Monday – ou Lundis sans viande – a refait surface en s’associant à l’école de santé publique de l’Université Johns Hopkins à Baltimore. Le but? Sensibiliser la population à l’importance de diminuer sa consommation de gras saturés pour prévenir plusieurs problèmes de santé. Le lundi ? Parce qu’il semblerait que lorsque l’habitude se prend en début de semaine, les gens ont plus tendance à conserver cette habitude pour le reste de la semaine.

Mais aujourd’hui j’ai envie de vous raconter l’histoire des lundis sans viande telle que je la connais… Lire la suite

* lundi 16 novembre – Brasserie de la Concorde *

Adrien s’est installé dans l’ancienne laiterie de Vallorbe afin de lancer son activité de brasseur. Après une année de passion, les bières de la Concorde témoignent déjà d’un certain engouement régional et pas moins de cinq bières proposées ! En voilà deux :Concorde

Alors pour continuer dans les mets de saison et clin d’oeil à l’ancien établissement, nous vous proposons une soirée dégustation du breuvage, fondue et biscuits de Noël.

On a jamais dit que parce que c’était végétarien, c’était forcément sain.

Détails et réservation

Pourquoi manger moins de viande ?

C’est vrai ça, pourquoi manger moins de viande ? s’interroge l’homo erectus qui pense devoir avaler sa ration quotidienne de protéines pour être en bonne santé.

60 Milliard. SOIXANTE MILLIARDS, c’est le nombre d’animaux d’élevage qu’on abat chaque année. 60 Milliards c’est un 6 suivi de 10 zéros : 60000000000.

C’est sans compter les poissons et le gibier.

Quand on sait que pour produire un kilo de viande de boeuf, il faut compter 12 à 14 kg de céréales (souvent du soja génétiquement modifié), 15’000 litres d’eau et entraine l’émission de 16 kg d’équivalent de CO2 : je vous laisse essayer d’imaginer la quantité de ressource que cela représente à l’échelle mondiale.
60% des ressources céréalières en fait, qui sont destinées en fourrage pour le bétail. En changeant de paradigme, ça revient à dire qu’en renonçant une fois à ton steak de 200g, tu as virtuellement économisé l’eau pour 75 bains, un trajet de 23 km en voiture et pourvu à l’équivalent d’une semaine de repas pour une famille d’un pays au tiers monde.Screen Shot 2015-09-21 at 10.27.15

A présent réfléchi à comment faut-il faire pour produire autant de viande ? T’es-tu déjà demandé pourquoi les abattoirs n’avaient pas de fenêtres et n’organisaient pas de portes ouvertes ? Lire la suite