* Mardi 16 mai – « Aujourd’hui » Menu climatarien *

Savais-tu que les auto-proclamés « viandards » ont une empreinte environnementale double d’un végane ? Lorsqu’un millard de personnes souffrent de malnutrition dans le monde, nos ressources peuvent être bien mieux investies que pour nourrir des bêtes qui vont nourrir les hommes.

Cette soirée sera dédiée à la reflexion sur les conséquences environnementales et énergétiques de notre assiette et quelles solutions avons-nous à proximité. Pour cela, nous allons garnir notre assiette de produits provenant d’un rayon de 50km et qui représentent notre souveraineté alimentaire tout en respectant la Planète.

Il s’avère que la RTS prépare une émission intitulée « Aujourd’hui » – inspirée du film Demain, Jonas Schneiter et Marc Müller vont sillonner la Suisse Romande à bord d’un bus solaire. Leur but ? Aller à la rencontre des citoyens qui façonnent une société plus durable.
Pour des raisons de tournage, cet atelier aura lieu un mardi !

Lire la suite

* Lundi 29 mai – Bio, qui en profite ? *

Le consommateur Bio a de grandes chances de soutenir malgré lui ses pires ennemis. Il s’avère que de nombreux producteurs de produits bio ont été rachetés par de grandes sociétés aux fonds bancaires troubles. En suivant la piste de l’argent, se cachent les géants de l’agro-chimie, Monsanto, Bayer, DuPont. Et les autres, Philip Morris, Martin Lockheed, ExxonMobil…

Burhan a repris l’Esprit Libre pour ouvrir une épicerie Bio. Avec cette démarche, il a surtout une mission : celle d’éviter un maximum de ces marques douteuses pour ne proposer que ce qu’il juge comme fiable.

A chaque fois que vous dépensez votre monnaie pour un produit, cet argent peut contribuer à soutenir un ou des acteurs régionaux de notre économie… ou s’évader dans la poche d’une cupide société, accélérant la course destructrice du système économique mondial.

Chaque act d’achat est un vote. Quel système soutiens-tu ? Cette soirée sera dédiée à éclairer les dessous des filiales alimentaires et de préparer un repas éthique, en faveur des entreprises familiales, indépendantes et en dehors de la grande distribution.

Lire la suite

L’histoire des lundis sans viande

12474080_10153911854804630_7537206906662526717_o

Commençons par mentionner que si le président Wilson avait décrété les mardis sans viande pendant la Première Guerre Mondiale, et que le mouvement avait été réitéré pendant la Deuxième Guerre, c’était essentiellement pour rationner les provisions et supporter l’effort de guerre.

En 2003, l’initiative des Meatless Monday – ou Lundis sans viande – a refait surface en s’associant à l’école de santé publique de l’Université Johns Hopkins à Baltimore. Le but? Sensibiliser la population à l’importance de diminuer sa consommation de gras saturés pour prévenir plusieurs problèmes de santé. Le lundi ? Parce qu’il semblerait que lorsque l’habitude se prend en début de semaine, les gens ont plus tendance à conserver cette habitude pour le reste de la semaine.

Mais aujourd’hui j’ai envie de vous raconter l’histoire des lundis sans viande telle que je la connais… Lire la suite

De quelle tribu alimentaire es-tu ?

De quoi parle-t-on lorsqu’on aborde l’alimentation ? De diététique et santé ? de gastronomie ? De terroirs et tradition ? D’écologie et environnement ?
Manger n’est plus simplement l’acte de se nourrir mais est un acte politique, revendicateur de ses valeurs. Je mange donc je suis. Je suis ce que je mange.

Tour du monde avec dérision des régimes et néologismes alimentaires.

Lire la suite

* lundi 16 novembre – Brasserie de la Concorde *

Adrien s’est installé dans l’ancienne laiterie de Vallorbe afin de lancer son activité de brasseur. Après une année de passion, les bières de la Concorde témoignent déjà d’un certain engouement régional et pas moins de cinq bières proposées ! En voilà deux :Concorde

Alors pour continuer dans les mets de saison et clin d’oeil à l’ancien établissement, nous vous proposons une soirée dégustation du breuvage, fondue et biscuits de Noël.

On a jamais dit que parce que c’était végétarien, c’était forcément sain.

Détails et réservation